Sensibliser aux conditions précaires

Sensibiliser aux conditions précaires est un travail très difficile sur le terrain.

En effet, les familles ont bien conscience de ce fléau mais rien n’y fait ! Ce n’est pas un problème de volonté humaine comme dans de nombreux pays mais à Erevan, le manque de moyen financier pour la prise en charge des enfants handicapés est terrible.

Les opérations et autre interventions chirurgicales sont hors de prix, pour des revenus avoisinant en moyenne 50.000 Drams Arméniens, soit 120 $ par mois. L’absence de couverture maladie n’arrangeant rien.

La priorité dans le budget des familles reste donc l’achat des médicaments et les séances de rééducation (très souvent assurées par les parents eux-mêmes).

Ici, on ne change pas, on ne change rien, on garde ! Des lits vieux de 25 ans aux armoires datant de l’ère Soviétique, tout a encore une très grande valeur !

« On a pas les moyens de changer alors on fait avec » ! C’est le discours habituel dans les centres de rééducations et les Orphelinats en Arménie.

C’est là que nous intervenons. Nous changeons les mobiliers et rénovons les murs, sols, plafonds, tout en expliquant aux familles l’importance de l’enjeu.

Nous sommes certains que les familles, reconnaissantes par le travail accompli par l’association, sauront entretenir au mieux la propreté des locaux et des nouveaux mobiliers mis à leur disposition.

Association Terres d'Ailleurs © Copyright 2013
Merci de votre visite !